SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

Une conférence publique pour sensibiliser les acteurs

Le Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, à travers sa Direction générale de la protection sociale a animé une conférence publique, vendredi 3 mai 2019 à Ouagadougou.  Deux communications ont été présentées à l’occasion.

 « Cent ans de l’OIT et promotion de la sécurité et de la santé au travail » et « Management de la Sécurité et Santé au Travail ». Ce sont les deux modules qui ont été développés dans le cadre de la conférence publique animée le vendredi 3 mai 2019 à l’immeuble Baoghin, à Ouagadougou.

Sur le premier thème présenté par M. Martin ZOUNGRANA, inspecteur du travail, il a été question de donner un bref aperçu historique de l’ Organisation internationale du travail (OIT), son organisation et son fonctionnement. Le communicateur s’est également appesanti sur la contribution de l'OIT, la plus ancienne organisation du système des Nations unies, créée en 1919, à la promotion de la sécurité et de la santé au travail. M. ZOUNGRANA a développé de long en large la contribution l’OIT en la matière. Cette Organisation met l’accent sur la prévention des risques psychosociaux et la promotion de la santé et du bien-être au travail à travers la conception de politiques et l’action. Il a rappelé que celle-ci a été créée parce ses initiateurs ont estimé qu’il ne saurait avoir de paix sociale dans le monde sans justice sociale.

En ce qui concerne le second thème présenté par Dr Marthe Sandrine SANON/LOMPO, Médecin, inspecteur médical du travail, il a été question de définir dans un premier temps la santé au travail. Et selon l’OMS et l’OIT, la santé au travail est définie comme « un état complet de bien-être physique, mental et social optimal résultant d’un milieu de travail sûr et salubre dans lequel le travailleur peut exercer des tâches professionnelles motivantes ».

La première responsable de l’Inspection médicale du travail s’est ensuite attelée à définir les risques professionnels comme étant des « événements dont l’occurrence met en danger des personnes exerçant un métier ».

Mme SANON a en outre évoqué la question de la prévention des risques professionnels, à travers des mesures légales, techniques, médicales, organisationnelles, ergonomiques qui doivent être prises. A cet effet, les employeurs, les employés, les services de santé des travailleurs, les instances représentatives du personnel doivent tous conjuguer leurs efforts. Ainsi ils pourront assurer la protection de la santé et de la sécurité et l’amélioration des conditions de travail.

Tout en insistant sur la nécessité d’évaluer régulièrement les risques professionnels et de les prévenir collectivement, elle a terminé sa présentation en abordant la gestion des risques professionnels et en expliquant la méthodologie.

Cette conférence publique qui s’est tenue dans le cadre de la commémoration de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail et de la Journée africaine de la prévention des risques professionnels a été suivie avec beaucoup d’intérêt par les participants.

La modération a été assurée par le Chargé de mission, M. Hamadou KOBANKA, inspecteur du travail, en présence de la Directrice générale de la protection sociale, Mme Flore Doussou BARRO/TRAORE.

DCPM/MFPTPS