Sécurité et santé au travail à CIMBURKINA

« Nous sommes satisfaits… »

Le Ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Pr Séni Mahamadou OUEDRAOGO, a effectué une visite à l’usine de cimenterie CIMBURKINA à Ouagadougou, ce jeudi 2 mai 2019. Cette visite entre dans le cadre de la commémoration des journées mondiale de la sécurité et de la santé au travail et africaine de la prévention des risques professionnels, respectivement les 28 et 30 avril.

C’est une forte délégation du Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, avec à sa tête le Ministre Séni Mahamadou OUEDRAOGO, qui est allée, ce jeudi matin s’imprégner des conditions de travail des employés de la cimenterie CIMBURKINA, basée à la zone industrielle de Kossodo, à Ouagadougou. Accueillie par les premiers responsables de l’usine, la délégation a eu droit à une présentation de CIMBURKINA, filiale du Groupe HEIDELBERGCEMENT. Tour à tour, le Directeur de l’usine, Mitoubkieta TAPSOBA, le Directeur des ressources humaines, Gaston KLOUSSEH et le Chef de service santé et sécurité, Siegfried KLUGHAMMER, de CIMBURKINA se sont évertués à présenter sa politique en matière de sécurité et de santé au travail. « Notre grand souhait est qu’on vienne à l’usine sain et sauf et qu’on reparte sain et sauf », a indiqué le chef de service santé et sécurité de CIMBURKINA, Siegfried KLUGHAMMER. Le dernier accident est surrvenu en 2017, selon lui. L'entreprise comptabilise à la date du 2 mai 2019, 513 jours sans accident de travail.

A la suite de l'exposé sur l'usine, les visiteurs ont arpenté les couloirs de la cimenterie pour constater de visu les conditions de travail et surtout poser des questions.

Selon les premiers responsables de CIMBURKINA, l’usine emploie 90 personnes. Elle a été construite en 2013 et a entamé la production du ciment en 2014 avec 800 000 tonnes par an. Grâce aux récents investissements, elle produit, aujourd’hui, 120 tonnes par heure et 1 600 000 tonnes de ciment par an.

Pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs, l’usine a instauré le port obligatoire d'équipements (casque, gilet, gants, chaussures adaptées, lunettes etc. En outre, près d’une trentaine d’extincteurs ont été installés. L’usine dispose d’une ambulance permettant d’évacuer les patients vers une clinique. La durée de travail journalier est de 8 h pour les employés.

Après s’être imprégnés des mesures prises pour la sécurité et la santé des travailleurs, le Ministre Séni Mahamadou OUEDRAOGO et ses collaborateurs se sont réjouis des efforts consentis par les responsables de l’usine pour garantir la santé et la sécurité de tous ceux qui y travaillent. Ils les ont félicités et encouragés à toujours œuvrer dans le sens du renforcement des mesures sécuritaire et sanitaire au profit des employés. « Nous sommes satisfaits des mesures déjà prises pour la sécurité et la santé des travailleurs », a déclaré M. Séni Mahamadou OUEDRAOGO tout comme la Directrice générale de la protection sociale (DGPS), Mme Flore Doussou BARRO/TRAORE.

Le Ministre a cependant invité les responsables de CIMBURKINA à concrétiser le projet de construction d’un centre de soins primaires, à renforcer le cadre de dialogue permanent où employeurs et employés peuvent discuter de leurs préoccupations et trouver des solutions. Il a également insisté sur la nécessité de réactiver le comité sécurité et santé. M. Séni Mahamadou OUEDRAOGO a enfin encouragé le transfert de compétences au profit des nationaux tout en appréciant positivement l’effectif des Burkinabè occupant déjà des postes de responsabilité au sein de CIMBURKINA.

DCPM/MFPTPS