Commémoration du 1er mai

Pas de cahier de doléances syndicales, cette année

Les secrétaires généraux des centrales syndicales et des syndicats autonomes membres de l’Unité d’action syndicale ont remis un message au Ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Pr Séni Mahamadou OUEDRAOGO, ce mercredi 1er mai 2019, à Ouagadougou, à l’occasion de la commémoration du 1er mai, Fête du Travail.

Cette année, les responsables syndicaux n’ont pas transmis de cahier de doléances au Ministre en charge du travail mais plutôt un message, à l'occasion de la Fête du travail. Ils ont indiqué que leur cahier est en attente d’examen sur la table du gouvernement. Dans leur message, ils ont déploré également la non-tenue de la rencontre gouvernement-syndicats depuis 2017 même s’ils ont reconnu avoir été invités à cette rencontre qui était prévue du 16 au 22 avril 2019 et qu’ils ont eux-mêmes souhaité qu’elle se tienne après le 1er mai 2019. Aux dernières nouvelles, la rencontre gouvernement-syndicats est annoncée pour se tenir du 20 au 26 mai 2019.

Le Ministre en charge du travail, Pr Séni Mahamadou OUEDRAOGO, après avoir fait observer une minute de silence en la mémoire des travailleurs qui ont quitté cette vie, a souhaité, au nom du Gouvernement, la bienvenue à l’ensemble des organisations syndicales de travailleurs. Il a salué « l’esprit du dialogue qui a toujours su guider les organisations syndicales de travailleurs » avant de réaffirmer « la disponibilité du Gouvernement à œuvrer dans le sens de la concertation pour trouver les solutions adéquates aux défis auxquels le monde du travail est confronté ».

Le ministre OUEDRAOGO a dit prendre acte des préoccupations exprimées et a rassuré ses hôtes qu’elles seront transmises à qui de droit. Pr Séni Mahamadou OUEDRAOGO avait à ses côtés ses plus proches collaborateurs mais aussi plusieurs membres du Gouvernement, en l’occurrence la Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Laurence MARSHALL/ILBOUDO, celui du commerce, de l'industrie et de l'artisanat, Harouna Kaboré et celui de la communication, porte-parole du Gouvernement, Rémis Fulgance DANDJINOU.

DCPM/MFPTPS