ECOLES ET CENTRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L’ETAT

Les premiers responsables en session

Le secrétaire général du Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Souleymane LENGANE, a présidé l’ouverture de la première session de l’année 2019 du comité des Ecoles et centres de formation professionnelle, ce 30 avril à Ouagadougou.

La première session de l’année 2019 du comité des Ecoles et centres de formation professionnelle (ECFP) ouverte, ce 30 avril, vise essentiellement à apprécier la mise en œuvre du décret portant régime de la scolarité des stagiaires dans sa deuxième année d’application et à examiner les difficultés éventuelles rencontrées. Selon le Secrétaire permanent de la coordination des écoles et centres de formation professionnelle de l’Etat, Mathias  TRAORE, le gouvernement a fixé par décret en date du 18 décembre 2015 le régime de la scolarité des stagiaires des ECFP. Ce décret entré en vigueur à la rentrée 2017-2018 traite, entre autres, de l’harmonisation des durées de formation et de l’instauration des matières de tronc commun à enseigner dans tous les ECFP.

Le Burkina Faso compte de nos jours une trentaine d’écoles et centres de formation professionnelle de l’Etat. Au regard de l’importance du nombre des écoles et centres de formation professionnelle et en l’absence de cadre formel de rencontre d’échanges entre ces ECFP, le Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale a institué des cadres de concertations par arrêté du 30 décembre 2016. Ce cadre d’échanges vise à harmoniser et à mettre en cohérence les procédures dans les ECFP. Il est prévu également un Forum des écoles et centres de formation professionnelle (Forum/ECFP) qui est chargé de la mutualisation et de l’encadrement des reformes des curricula, de l’orientation pédagogique, des statuts et règlements intérieurs et de la gestion des ressources humaines.

Le Secrétaire permanent, Mathias TRAORE, a rappelé au cours de la rencontre que l’objectif des sessions du Comité ECFP est de promouvoir l’équité entre les stagiaires des différents Ecoles et centres de formation professionnelle de l’Etat tout en garantissant la qualité de formation et contribuer à l’essor des visions convergentes sinon communes en matière de formation professionnelle.

DCPM/MFPTPS